Tirs de barrage contre Sarkozy le xénophobe, amplifions l'offensive

Publié le par dan29000

"Le Bruit des Glaçons pour le Cancer Sarkozy" / Excellent article de C'Politic !
24 Août 2010 Par Jean REX

Auteur : CPolitic - Source : CPolitic

Ah que le dernier film de Bertrand Blier reflète bien la situation politique française! Un vrai régal, tant au niveau de l’affiche que du titre. Évidemment le scénario doit être légèrement modifié: un écrivain franchouillard « bon-vivant » , une sorte de Depardieu de la littérature, se voit poursuivre par son cancer personnifié. Un duo propice à des scènes sympathiques voire ubuesques.
Remplacez alors Dujardin par Marianne de la République, engrossée et en déficit, le cancer Dupontel par l’infâme Sarkozy et vous aurez vite compris le sens de la parodie.


Réactions contre le Cancer…
Car la première journée de rentrée ne s’annonce pas fameuse. Hier, la vie politique « made in France » a clairement marqué un tournant.
La majorité des opposants politiques se sont rappelés au bon souvenir de Nicolas Sarkozy, d’autres pourtant jusqu’ici fidèles les ont même rejoints. Une véritable levée de bouclier, née de cette limite à ne pas dépasser, la limite de la discrimination d’une minorité. Sarkozy va devoir payer le prix d’avoir voulu divertir de son scandale politico-financier avec un thème qui l’a visiblement dépassé, lui et ses seconds couteaux bien trop aiguisés, Estrosi, Lefebvre, Hortefeux.
Dès aujourd’hui, de retour de vacances, il retrouve sur son bureau de l’Elysée un bordel monstrueux:
L’Eglise de Rome s’est ouvertement prononcée contre la politique Sarkozienne de sécurité
Christine Boutin, pas revancharde pour un crucifix, menace alors de désengager son mouvement Parti Démocrate Chrétien (original dans une république laïque!) de l’UMP. Se rappellerait-elle de la manière dont elle a été virée? Pas du tout…
François Bayrou, membre d’un autre parti chrétien démocrate, la joue plus fine. Se basant sur le fait « qu’aucun magistère religieux n’a une quelconque autorité sur la République » dans notre état laïc « la République a ses valeurs fondamentales, le respect du droit, et les droits de l’homme » et « la déclaration du pape, en français, est une défense de ces valeurs ». Un vrai funambule des mots ce Bayrou.
Rachida Dati, également, met son grain de sel, elle le symbole du copinage, le symbole de l’incompétence et des gabegies de l’UMP ose la ramener pour enfoncer son mentor. Il faut dire que son exil à Bruxelles n’a pas été de tout repos, la pauvre. «Cessons donc d’opposer les Français les uns aux autres.» Une bien belle mais pitoyable récupération politique de Miss Dati nous copiant-collant la méthode Rama Yade. Que ne ferait-on pas pour paraître plus populaire aux yeux de l’électorat?
Dominique de Villepin, lui, se lâche littéralement dans le journal Le Monde ce matin. Nul doute que la lecture des premiers mots a dû faire bondir le toujours très calme Nicolas. Petit Sarko se voit traiter indirectement de « tache de honte sur notre drapeau ». Et Danton Gallouzeau de Villepin en appelle même les Français à s’insurger contre cette « dérive inacceptable ». Rassurons-le, le Tiers Etat n’avait pas besoin de lui pour se mobiliser les 4 et 7 septembre. Nous l’y attendons en début de cortège pour vérifier que les actes demeurent en accord avec les paroles.
Plus étonnant, sortie de sa retraite, notre coton-tige préféré, le mal-aimé de la politique, Jospin ose mais dans l’optique de défendre son bilan, après les attaques en règle de Herr Maréchal Hortefeux. Il rappelle ainsi qu’il a cherché à donner une « sanction judiciaire fondée sur la responsabilité personnelle » tout en « écartant l’idée perverse d’une sanction collective ». Il rajoute que « la sécurité ne peut progresser quand le nombre de gendarmes et de policiers régresse ».
Besancenot refait aussi parler de lui: « L’anti-sarkozysme est un acte de salubrité publique »
Et fin du fin, Amine Benalia-Brouch, ce militant brocardé par Hortefeux et sa blague raciste, a décidé de déchirer sa carte de l’UMP: « L’UMP, je la quitte parce que je ne suis plus en accord avec la politique menée par le gouvernement »… pour rejoindre le mouvement d’un certain De Villepin. Tout un symbole.
Ajoutons enfin deux événements enfonçant le clou du supplice médiatique pour Sarkozy:
- la libération de deux otages espagnols par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), un groupe terroriste souhaitant infliger « une leçon » pour la France, l’Espagne n’ayant pas rechigné officiellement à payer une rançon de 3,8 millions d’euros. (tout comme la France pour les fameuses infirmières bulgares)
- la mort de 2 soldats français en Afghanistan, soit 47 morts depuis le début de la participation française à ce bourbier


Que faire?
Afin d’aider l’intervention de Frédo et Dodo, alias Frédéric Lefebvre et Dominique Paillé, essayons de prévoir les différents angles de contre-attaque de l’UMP tous basés fort logiquement sur le culot.
Pour les fanatiques religieux de Boutin à Benoit XVI: « En vertu de la Séparation de l’Eglise de l’Etat depuis 1905, le Pape et l’Eglise de Rome n’ont pas à s’immiscer dans la vie politique française, encore moins dans les décisions du chef de l’Etat, du chef de tous les français ».
Vous ne pensiez quand même pas que les accords de Latran auraient pu empêcher l’UMP d’utiliser cet argument? C’est bien mal connaître cette mafia, la preuve
Pour les Dati, Boutin: « Après s’être faite virer pour incompétence par Nicolas en personne, leur soif de revanche doit les aveugler au point de succomber aux propos les plus faciles »
Pour Villepin: « Les récents et multiples ennuis judiciaires n’ont visiblement pas calmer l’arrogance, la paranoïa et la mythomanie de l’ancien premier ministre du CPE »
Pour Jospin: « l’homme qui a instauré les 35 heures, enfonçant la France dans la pire crise de son histoire d’après-guerre, ne devrait pas donner de leçon ».
Pour Bayrou: « Le perpétuel 3ème homme ferait mieux de rattraper les derniers élus de son parti ayant intégré récemment celui des écolos ».
Des pistes de défense à vérifier en pratique. Car ils en auront bien besoin les voix de leur maître de l’UMP. Égal à lui même, Frédéric Lefebvre a déjà défendu l’indéfendable par l’incroyable phrase: « Il ne faut pas oublier la souffrance de tous ces Français qui sont victimes de la violence et qui sont exaspérés par des situations d’illégalité qui perduraient ». A quand l’UMP inscrite en tant qu’ONG humanitaire?


Vraiment cette journée d’hier fut plus que mouvementée.
Même Europe1, radio UMP par excellence avec les très sarkoziens Elkabbach, Sakozy, Nay, Bompard, Lagardère, semblait retourner sa veste, hier soir dans l’émission de Pierre Louis Basse, de peur que l’audimat ne suive les sondages de popularité du président. Ainsi dès l’introduction, on comprenait le ras-le-bol de l’animateur, des invités comme de la station entière, profitant de la 1ère de Bienvenue chez Basse pour marquer un grand coup: « bienvenue aux Roms, bienvenue aux voleurs de poule, [...] bienvenue à la connerie, du moment qu’elle n’est pas vulgaire,[...] bienvenue à l’amour… » pour se payer la gueule du National Sarkozisme. Un vent de liberté à souffler sur les ondes durant une dizaine de minutes. Un vent incroyable et significatif, en phase avec le peuple qui en a R A S L E B O L, tout simplement.


Nul doute que la semaine entière (comme tout le mois de septembre) risque de prendre cette tournure particulière avec cette impression, réelle ou non, de vivre à chaque instant de nouvelles pages majeures de l’Histoire de France, rendant vos travaux quotidiens bien futiles et inintéressants.
Et de voir se dessiner prochainement, un No-Sarkozy-Day qui ne voudra pas dire son nom.


Depuis sa candidature jusqu’à aujourd’hui, Nicolas Sarkzoy aura ainsi réussi la prouesse de passer de l’icône de l’Action à celle de la Médiocrité.

Source : Mediapart

Publié dans actualités

Commenter cet article