Brésil,Parana : une victoire du mouvement des Sans terre

Publié le par dan29000

Une victoire : les familles d’une unité productive du Mouvement des Sans Terre obtiennent la reconnaissance légale de l’école « Zumbi dos Palmares » dans l’État de Parana

 

 

Au bout de dix ans de lutte, les familles installées dans l’unité productive Valmir Mota de Oliveira, à Cascavel, état de Parana, viennent d’obtenir une grande victoire. Leur école a été reconnue comme l’école municipale « Zumbi dos Palmares », par voie du décret n ° 11.167 du 6 mars 2013, publié au Journal Officiel du 13 mars de cette année. «Cette école est une nouvelle étape dans le long cours de la lutte et de la résistance», a déclaré Izabel Geni, coordinatrice régionale du MST.

 

L’école itinérante « Zumbi dos Palmares » a commencé ses activités en 2003, dans le campement Dorcelina Folador,à l’intérieur de la grande propriété Complexo Cajati. Comme les écoles de la ville n’étaient pas capables d’accueillir tous les enfants et les jeunes du campement, les familles se sont vues dans la nécessité de construire leur propre centre d’études et initialement les Sans Terre ont construit l’école avec les ressources disponibles, c’est-à dire avec des bâches de plastique noire. L’école a commencé par organiser les premières années scolaires, et un an plus tard, en 2004, a offert ses services aux familles d’un autre campement qui se trouvait sur la même grande propriété. Sans salles de classe adéquates, la seule issue était de faire la classe au milieu des champs d’avoine.

En 2010, 83 familles ont pu s’installer légalement dans une partie de la grande propriété de Cajati, et c’est ainsi que fut créée l’unité productive Valmir Mota de Oliveira. L’école itinérante « Zumbi dos Palmares » devint alors partie prenante de cette nouvelle réalité, passant des classes maternelles à celles de l’école primaire et secondaire.

 

Études garanties

Aujourd’hui, l’école compte 240 élèves, des classes initiales aux classes finales, et s’appuie sur une équipe de 11 enseignants d’éducation primaire et secondaire, et cinq éducateurs pour l’enseignement maternel et primaire.

Pour l’élève Marli dos Reis, de la 1ère année de secondaire, «étudier ici est bien mieux car en ville il y trop d’élèves dans les classes et on ne dispose pas de l’accompagnement de l’enseignant. Ici, nous avons cette possibilité».

Cette reconnaissance de l’école, rebaptisée « école municipale rurale Zumbi dos Palmares », oblige la municipalité à prendre en charge ses besoins.

Les travailleurs de l’unité agricole ont également introduit la demande de création d’une école pour prendre en charge l’État de Parana, mais les familles attendent toujours la conclusion des autorisations légales pour initier les constructions. L’idée est de construire un bâtiment supplémentaire à côté de l’école municipale, qui recevra aussi le nom du combattant afrodescendant Zumbi dos Palmares.

Pour pouvoir continuer le processus, les familles attendent la lettre que le Secrétaire de l’Education municipale doit envoyer à l’Institut National de Colonisation et de Réforme Agraire (INCRA), demandant l’octroi d’utilisation du terrain et ainsi pouvoir commencer les travaux.

 

Source : http://www.mst.org.br/node/14605

 

Traduction : Thierry Deronne

 

Pour soutenir concrètement le Mouvement des Sans Terre, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

 

URL de cet article : http://mouvementsansterre.wordpress.com/2013/04/04/une-victoire-les-familles-dune-unite-productive-du-mouvement-des-sans-terre-obtiennent-la-reconnaissance-legale-de-lecole-zumbi-dos-palmares-dans-letat-de-parana/

 

SOURCE / mouvementsansterre.wordpress.com

Publié dans environnement

Commenter cet article