Nantes : 12e manifestation mensuelle contre l'aéroport de Notre Dame des Landes

Publié le par dan29000

Sam. 29 juin à Nantes : 1 an de manifs mensuelles contre l’aéroport
 

 

Manif gâteau en main - 1 an de manifs mensuelles contre l’aéroport, la métropole et son monde


Samedi 29 juin à 15h, place Royale à Nantes.

JPEG - 80 ko

Voilà un an, au lendemain de l’élection présidentielle, commencent les manifestations mensuelles contre l’aéroport et la métropole. Petit à petit ces manifestations ont pris de l’ampleur et sont devenues un vrai moment de convergence entre les nantaisEs qui luttent contre l’aéroport mais surtout contre le monde qui va avec !

Parce que les problématiques que soulèvent cet aéroport sont loin d’être juste écologiques, à l’automne, ce sont des centaines d’expulséEs et mal logéEs qui nous ont rejoins dans la rue alors qu’ilLEs occupaient le Lieu Unique. Au même moment, l’Etat a tenté d’expulser la ZAD mais la résistance sur le terrain, les actes de solidarité et la rue (8 000 personnes à Nantes lors de la manif de novembre) ont eu raison de son entêtement. Quelques semaines plus tard, ce sont les slogans anticapitalistes qui retentissaient pour soutenir les ouvrierèREs, notamment d’Arcelor Mital, qui risquaient d’être virés pour des intérêts économiques. Puis le printemps fleurissant (tardivement), ce sont des critiques de Nantes Capitale Verte, des prochains titres de transport RFID de la Tan ou les récits des anti-homophobes, que l’on pouvait entendre lors des manifs.

Aujourd’hui, la lutte contre la réalisation de l’aéroport est en passe d’être gagnée mais celle contre cette métropole toujours plus grande, plus propre et plus contrôlée doit s’intensifier. Cette lutte, à son tour, est en train de prendre de l’ampleur nationalement. De plus en plus de contestations s’élèvent contre la réforme territoriale (dans le cadre du 3ème volet de la décentralisation) qui voudrait avantager encore plus les métropoles au détriment des zones rurales afin de « développer leurs attractivités » dans le seul but économique. Cette décentralisation est programmée pour ôter tout pouvoir aux municipalités qui se verront dès lors obligées d’accepter tout les projets imposés par les instances départementales, puis régionales : décharges chimiques, fermeture des administrations locales etc...

Mettons la pression pour porter un coup d’arrêt décisif !

 

HabitantEs du pays nantais, nous vous invitons à venir fêter cette année riche en combats et à s’organiser pour ceux de l’année à venir. Nous profiterons également de cet anniversaire pour fêter la sortie du Nantes Nécropole n°2, le journal écrit par le CNCA, dans lequel se trouve un gros dossier « Nantes Capitale Verte », un article sur la vitesse ainsi qu’un autre, questionnant la démocratie participative.

 

Alors rdv pour une grosse manif gâteaux en main le samedi 29 juin à 15h place Royale.

 

 

SOURCE /  BC

Publié dans environnement

Commenter cet article