Stop à la répression à La Poste, solidarité avec les militants de SUD PTT

Publié le par dan29000

Communiqué de la fédération SUD PTT

 

Aujourd’hui 21 mai 2014, des militants de SUD PTT 92 ont été mis en garde à vue suite à la grève dans le département des Hauts-de-Seine qui dure depuis plus de trois mois.

Ils dénoncent les emplois jetables, alternants, stagiaires et contrats pro auxquels les directions de La Poste ont largement recours. Emplois largement subventionnés dont profite La Poste, malgré ses larges bénéfices en 2013 (650 M€).

Le fait que la police se fasse l’auxiliaire de la direction de La Poste pour réprimer les libertés syndicales et essayer de faire taire la contestation est symbolique de la forte dégradation du climat social.

Il y a trois ans devant le tribunal de Nanterre, des postiers militants étaient déjà devant les juges pour avoir défendu l’emploi face à la direction du courrier des Hauts de Seine. Benoît Hamon en tant que secrétaire du PS en campagne présidentielle avait soutenu les militants en soutenant que la décision du tribunal serait « politique ».

Aujourd’hui aussi le sujet est éminemment politique, l’Etat propriétaire est responsable au même titre que la direction de l’Entreprise de ce qui se passe à La Poste : la mise en oeuvre d’une stratégie de casse sociale de la plus grande entreprise de main d’oeuvre de France.

La fédération SUD PTT appelle à l’arrêt des poursuites judiciaires et apporte son soutien entier aux militant-es inquiétés par la justice.

Publié dans actualités

Commenter cet article