L'Unesco va-t-elle se déshonorer en choisissant Farouk Hosni?

Publié le par dan29000

Depuis plusieurs jours à Paris, une terrible bataille politico-diplomatique se joue. Il s'agit de trouver un nouveau dirigeant à une grande institution internationale, l'UNESCO. Il y avait  dix candidats, après quatre tours mouvementés, il n'en reste plus que deux, dont Farouk Hosni. Résultat ce soir lors du dernier tour.

Qui est ce monsieur ?

Farouk Hosni est ministre de la culture en Egypte, depuis vingt ans ! Cela malgré les critiques multiples des intellectuels égyptiens. Il était durant toutes ces années, le censeur en chef du pays, domestiquant la culture et la mettant au service de la dictature égyptienne. Il était le meilleur garant du muselage de la presse, du silence sur les éliminations des opposants et des procès manipulés. Le candidat favori de Sarkozy a plus d'une fois été accusé en Egypte de confusion entre intérêts publics et intérêts privés,  tant le ministère de la culture est devenu son fiel personnel et intouchable.
Rejeté par une grande majorité des artistes égyptiens, il ne représente en aucun cas la riche culture égyptienne, ni la grande culture arabe. Il n'est en réalité que le représentant de l'Egypte "officielle" des notables de la dictature qui expulse les militants européens solidaires des palestiniens de la bande de Gaza, cette grande prison à ciel ouvert, gardée d'un côté par Israël, de l'autre par l'Egypte.
Depuis, dans sa course effrénée et opportuniste au prestigieux poste de cette grande institution internationale qu'est l'UNESCO, il s'est excusé dans un article paru dans "Le monde" le 27 mai.
Les USA n'ayant pas pris position, la bataille est rude. Les statuts de l'UNESCO prévoie au maximum cinq tours pour cette élection. Après quatre il n'y a pas de vainqueur.
Une femme à la tête de l'institution serait sans doute une bonne chose, la pire se nommerait Farouk Hosni. Irina Bokova, 58 ans, bulgare, ambassadrice à Paris, peut gagner au finish. Elle est soutenue par Simone Veil. Hier soir, c'était match nul, 29 voix contre 29. Dernier tour ce soir, en cas de nouvelle égalité, c'est un tirage au sort qui donnerait le nouveau dirigeant de l'UNESCO.

Publié dans actualités

Commenter cet article