Désintox : Nicolas Hulot, l'écolo-Tartuffe, toujours lié à TF1

Publié le par dan29000

 

 

Nicolas Hulot reste lié à TF1



L'éthique s'oppose à ce que Nicolas Hulot soit le candidat des écologistes. Pour moi, l'écologie revêt avant tout une dimension éthique. Se préoccuper de la planète, des générations futures, conduira à prendre pour la nôtre des choix cruciaux, et cela n'est concevable que si les moyens sont compatibles avec les fins. Le combat écologiste conduit inévitablement à affronter des intérêts économiques puissants, à prendre des coups. Tous les écologistes et, au-delà, des centaines de milliers de Français qui se battent contre des autoroutes, des incinérateurs, des antennes-relais, des porcheries ou des installations chimiques le savent. Comment un animateur vedette qui n'a pas mené ces combats associatifs contre les puissants et compte dans sa fondation des entreprises contre lesquelles le combat écologiste est quotidien pourrait-il représenter les écologistes à l'élection présidentielle ? Corinne Lepage, tribune Libération, 2007

L'écologie est cohérente, concrète, éthique, non consensuelle.

José Bové fait semblant de croire que Nicolas Hulot aurait évolué, après séparation de sa fondation et absence de TF1 ; or cette absence est non définitive, Nicolas Hulot reste lié à TF1, le média des annonceurs du consumérisme, c'est une situation de conflit d'intérêts.

Nicolas Hulot n'a jamais été concret dans les médias, sur l'explosion démographique, le commerce de produits issus de la destruction d'espaces naturels, l'industrie chimique, l'éthique du vivant ; n'a été dans aucun combat écologique récent en France, contre la construction d'autoroutes ou dans l'affaire du schiste ; le prétexte est qu'une écologie consensuelle serait efficace, alors que l'expérience montre l'inverse !

La réalité est que Nicolas Hulot a été lié à des sponsors : sociétés d'autoroutes, chimie, énergie, tourisme ; à des 'amis' : Chirac et l'agriculture productiviste, Borloo et l'affaire du schiste ; et reste lié à TF1. Sa charité écologique, faire des gestes dérisoires, est de nature à éviter de nuire aux intérêts oligarchiques, telle Bernadette Chirac et ses oeuvres.

Nicolas Hulot, à la rente médiatique très intéressante, serait désintéressé en politique ; or, ayant eu une revanche sociale, il sait qu'aucune situation n'est acquise, ses liens contestés tiennent du réseau, en application de la théorie des Pinçon-Charlot ! Continuez de me haïr, c'est ma fierté, a-t-il dit à Jean Lassalle à la suite d'accusations de green-washing, d'une fierté d'arriviste arrivé. S'il n'acquiert pas un capital politique, il retournera sur TF1, hors de question de devenir sobre, de quitter une rente à 30 000 euros, et les droits connexes.

Nicolas Hulot n'est ni un eco-warrior théoricien, ni un aventurier scientifique, ni un athlète du surf ; inconnu internationalement, membre d'un milieu politico-médiatique local, décoré, quand les eco-warriors sont en prison comme des 'terroristes', il a toujours mimé ce qui était à la mode dans ce milieu dans le choix de lieux de résidence ; est à l'écologie ce que PPDA est au journalisme, d'une importance d'exposition.

Les nombreux amis de Nicolas Hulot, redevables, ou, si nouveaux, intéressés, ont donné l'impression d'une démocratie à l'image du milieu politico-médiatique oligarchique, où le statut social vaut élection ; Jean-Paul Besset, spécialiste des relations de pouvoir comme tout trotskiste, pilote ; sur la liste des soutiens, un activiste qui devait faire tomber les statues de dictateurs à Montpellier, et a abandonné .

L'observation anthropologique de ce statut de star de l'écologie suscite l'ironie .

Nicolas Hulot, qui possède une propriété dans la région d'Avignon, a commandé un véhicule 4x4, il y a quelques années, chez un concessionnaire de la région. Grosse cylindrée, toutes options, le concessionnaire (avec lequel j'ai travaillé) m'a avoué n'avoir jamais eu à répondre à une telle commande. Nicolas Hulot ayant pris toutes les options possibles, en a même demandé certaines qui ne se faisaient que sur d'autres modèles. La voiture faisant l'objet d'une commande hors normes à été construite spécialement en Allemagne (d'où la marque est originaire), selon un associé du concessionnaire.

L'addiction au carbone continue, même sans engins motorisés, bilan carbone individuel inconnnu.

Ushuaïa sur TF1 c'est l'écologie bling bling mise en scène sur musique de supermarché ; non éthique, non esthétique, un touriste, aux caractéristiques ordinaires, au bilan carbone désastreux, arrive in situ, avec hélicoptère, est filmé avec ses amis, dans une 'aventure' dévaluée en télé-réalité, annonçant le tourisme de masse.

Nicolas Hulot fait du kite-surf, un surf facile, loin de l'athlétisme de Kelly Slater au surf entre les récifs tranchants, et très loin du surf métaphysique (livre Night Surfing).

Le kite-surfeur maladroit se heurte déjà à la réalité de la politique ; sa crédibilité est artificielle, virtuelle ; les électeurs sont conscients du conditionnement médiatique.

Europe-Ecologie-Les-Verts risque unité et crédibilité : aucune demande à Hulot de quitter totalement TF1 et d’exclure une alliance avec Borloo, ou aux socialistes de cesser la démagogie de blocage des prix de l’essence.

L'ultra-libéralisme migratoire des 'pastèque' est contraire à l'écologie, la transformation écologique locale exclut la déstabilisation démographique ; Noël Mamère demande l'avis de Nicolas Hulot sur les sans papiers, alors que Yves Cochet est réaliste.

Les intervenants d'EELV dans les media préfèrent la sortie du nucléaire à l'interdiction de l'importation d'huile de palme d'Indonésie ou de la vente de viande au soja de la déforestation du Brésil, à la taxation du kérosène au même niveau que l'essence.

La sortie du nucléaire sans exclure l'électricité fossile est une imposture environnementale (changement climatique et acidification des océans) ; il n'existe aucun pays sans électricité ni nucléaire ni fossile, avec seulement des énergies renouvelables non destructrices : parcs éoliens (et non éoliennes mitant le paysage), hydroliennes (et non grands barrages), panneaux solaires sur constructions (et non sur terres arables), géothermie, biomasse (et non agrocarburants).

Eva Joly a un bilan, l'attaque de la délinquance financière ; est indirectement écologiste, la réforme du système financier, l'interdiction des conflits d'intérêts, la transparence, étant nécessaires à l'écologie ; a insisté sur le nucléaire, comme si Norvège (pétrole, saumons chimiques), ou Allemagne (centrales au charbon) étaient exemplaires ; a présenté les Islandais comme des victimes de la crise financière, or les 4x4 rutilants étaient nombreux en Islande ; s'est risquée au multiculturalisme, or de nombreux écologistes ont voté EELV à la suite de la 'dépastéquisation', idée de Daniel Cohn-Bendit.

À l'écart, Corinne Lepage observe le cirque médiatique de l'investiture EELV ; avocate 'verte' de toujours alliant les qualités éthiques d'Eva Joly à la crédibilité écologique que n'aura jamais Nicolas Hulot, indépendante, elle défend aussi les libertés civiles, la laïcité ; a été la seule à dénoncer une loi de Jospin-Chirac incitant à la délation ; exclut une alliance avec Bayrou, qui ne comprend même pas ce qu'est l'écologie, dit-elle.

 

- liens entre Nicolas Hulot et TF1, en l'état actuel des choses Nicolas Hulot n'a pas quitté définitivement TF1 : http://www.lepoint.fr/politique/nic...

- citations de Corinne Lepage :

http://www.lefigaro.fr/politique/20...

http://www.liberation.fr/tribune/01... sur Hulot

http://www.itele.fr/emissions/magaz... sur Bayrou

- citation de Nicolas Hulot : http://alerte-environnement.fr/?p=990

- citation de l'associé du concessionnaire : http://forums.france2.fr/france2/On...

Source : AGORA VOX

Publié dans environnement

Commenter cet article

Mitsuko 28/04/2011 09:40



Bonjour Dan,


Ah, Nicolas Hulot ...


Gendre idéal, soi-disant écologique ...


S'il doit devenir le candidat écologiste alors je ne voterai pas écologiste ... mais de toute façon, je ne voterai pas ... comme cela tout est
clair ... et sans appel ...


Il n'empêche que Nicolas Hulot ne doute de rien et nous prend sans doute pour des martiens pour envisager que nous allons voter pour lui en masse
... 


Rien qu'à la lecture de ton bel article, il me semble évident qu'il ne tient pas la route du tout ... Il veut faire croire à plein de belles
choses mais c'est de l'opportunisme plus qu'autre chose ...


Bon jeudi à toi, Dan. A bientôt. Biss.


Mitsuko 



dan29000 28/04/2011 12:03



tu as trouvé le bon mot, effectivement, opportuniste, cela est une bonne et courte description, de celui qu'on avait jamais vu dans des manifs, et qui se pointe cette semaine dans une manif
anti-nucléaire, certes tout le monde a le droit de changer, et c'est tant mieux, mais c'est un peu gros...Bon jeudi