Manu Chao, un nomade contemporain, de Véronique Mortaigne, Don Quichotte éditions

Publié le par dan29000

 

manu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Autant l'avouer, Danactu-résistance et les biographies, cela fait deux... Mais quand plusieurs motifs d'en parler s'additionnent, nous cédons volontiers à l'air du temps. Souvent les biographies sont en réalité des hagiographies assez consternantes, surtout les biographies de chanteurs ou de cinéastes. Certes cela dépend de l'artiste en question, mais surtout de l'auteur et de l'éditeur. Les éditions Don Quichotte s'étaient déjà faites remarquées il y a deux ans avec un excellent bouquin intitulé "La face B" cosigné par Akhenaton et Eric Mandel. Cela fait déjà une bonne raison.

La seconde étant que nous aimons depuis toujours Manu Chao. Enfin, nous suivons depuis pas mal de temps la carrière de Véronique Mortaigne, de France Musique à France Culture, en passant par Le Monde. Sans doute sa vie au Brésil durant quelques années et sa grande connaissance des musiques du continent sud-américain la prédisposait à ne pas aligner les nombreux clichés souvent entendus sur Manu Chao.

 

  A l'image d'un album de Manu Chao, ce livre-portrait est un beau voyage, voyage musical, humain et politique. Une sorte de condensé de tout ce que nous défendons avec notre site depuis bientôt quatre ans. Résister c'est créer, créer c'est résister, que cela soit en musique, littérature ou cinéma. Tout cela étant métissé, pluriel, alternatif et se transformant sans cesse. Manu, petit parisien aux racines basques et galiciennes choisit très tôt son camp, celui du foot, de la musique, et des ouvriers portugais ou arméniens de sa banlieue. Tous ces mélanges donnèrent un groupe de rock alternatif qui marqua la scène hexagonale, La Mano Negra, à la fin des eighties. Ce fut une décennie plus tard que le voyageur-chanteur sortit son premier album en solo, Clandestino, obtenant aussitôt un imposant succès.


  Album-phare à l'image de ce chanteur-auteur-compositeur et musicien, mélange subtil de rock, reggae, rumbas et musique latine traditionnelle. Dès lors le succès devint assez vite planétaire avec plus de trois millions d'albums vendus. Accompagné de son groupe Radio Bemba, ce nomade musical va parcourir le monde des concerts, mais aussi celui de la politique altermondialiste, de Porto Alegre à Belfast, du contre-sommet de Gênes au Chiapas de Marcos, en passant par le Mali où il travaille avec Amadou et Mariam. Sans oublier sa participation à La Colifata, radio animée par les patients d'un hôpital psychiatrique à Buenos Aires. Il les fera d'ailleurs venir sur scène avec lui lors d'un grand concert en 2011 pour fêter les vingt ans de cette radio sans équivalent.

 

  L'homme est toujours en mouvement, très engagé, mais jamais encarté, il sait choisir ses formes de résistance, de la libre circulation des personnes à la légalisation de la marijuana. Il se définit lui-même comme juste un musicien, ni porte-parole, ni symbole, refusant, comme Dylan, un éventuel rôle de leader.

 

  En conclusion, l'homme est à l'image de sa musique, et ce livre est à l'image de ce musicien voyageur... Humain, engagé, chatoyant, dynamisant, un grand bol d'oxygène dont la lecture euphorise au milieu de la grisaille ambiante.

 


 

Dan29000

 

 

 

 

Manu Chao, un nomade contemporain

Véronique Mortaigne

Don Quichotte éditions

2012 / 400 p / 19,90 euros

 

Voir le site de l'éditeur

Publié dans lectures

Commenter cet article

pierrot, philosophe technomade 2.0 17/03/2013 21:12


Ici Pierrot, philosophe-technomade 2.0 du Québec


 Bravo pour ce livre
  passionné d’art de vivre
  par le nomadisme Manu Caho:)))
 
  Dans le cadre
  de mon vagabondage philosophique
  et numérique,
 
 permettez-moi de vous faire découvrir
  un conteur international du Québec
  Simon Gauthier,
  fascinant poète-passeur
  de la scène
 
 peut-être aurez-vous l’occasion
  d’assister à sa prestation
 
 PARIS
 
 SIMON GAUTHIER
  CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC
  SPECTACLE « LE VAGABOND CELESTE »
 
25 MAI 2013,
  21 H À 22H 30
  LE PETIT NEY
  10 AVENUE PORTE-MONTMARTRE
 
 PARIS
 
——-
 
puis-je aussi me permettre de vous partager
  son courriel du 1ER MARS 2013
 
——–
 
Allo Pierrot, je suis en France.
  Je rentre demain au Québec.
 
 Il fait froid et humide partout, même dans les lieux publics. Il fait gris et un brin de soleil redonnerait du tonus à tout le monde!
 
 Je voulais te dire que j’ai raconté (ou plutôt) le vagabond céleste est passé et a été entendu
  à Quévin (près de LOrient en Bretagne)
  Il a été entendu à la prison de Béthune (Nord de la France) et pas un prisonnier ne s’est levé durant le spectacle (comme il est de coutume) les
  gardiens mon dit que c’est la première fois qu’ils voyaient ca!)
 
 et le Vagabond à passé à Lille avec son et éclairage, 3 rappels!
  Les gens sont restés longtemps
  et plusieurs larmes d’espoir brillaient dans le noir.
 
 Plusieurs messages me sont parvenus pour te dire merci!
  Merci!
  Merci!
  ++++
 
 Autrement la tournée me rentre dans le corps. Un bon brin de fatigue et de
  grippe à la gorge.
  De bonnes tisanes et des amis pour guérir
  +
 
 +++
  J’espère que tu vas bien et que ton travail de vulgarisateur âme, société,
  gens et pays oeuvre d’art
  va bien!
 
 On se voit sous-peu
  en mars, si la vie le veut!
  pour aller plus loin!
 
 Bonne journée
  Simon :+)
 
—–
 
REPONSE DE PIERROT
  A SIMON GAUTHIER
  CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC
 
 Cher Simon
 
 Je te prédis un succès international
  parce que tu es un poète-passeur:)))
 
 Bravo Simon
  longue vie à ta vie d’artiste
  et de conteur international
 
——-
 
Puis-je conclure avec cette danse philosophique des mots chanté par Simon Gauthier à la toute fin de son spectacle LE VAGABOND CELESTE,qui sera présenté à Paris le 25 mai 2013.
 
 DANS LA BEAUTE DU MONDE
 
 dans la beauté du monde
  dans la beauté du monde
  je marcherai
 
 deux âmes sioux m’inondent
  deux âmes sioux m’inondent
 
 dans votre beauté du monde
  France et Jean-René
  je marcherai
 
 suis devenu
 
 un arbre qui marche
  parce qu’il relève ses racines
 
 un doux vieillard
  qui le soir délasse ses bottines
 
 une belle jeune fille
  qui r’trousse sa jupe
  parce qu’elle dessine
 
 le bout d’ses doigts
  dans la rivière
 
 dejà fini
  l’été d’hier
 
 reste le canot de Jean-René
  les fruits de France et sa bonté
 
 sur leur galerie
  de Notre-Dame de Montaubant
 
 je me prépare pour l’hiver
  tel un enfant
 
 car mes deux ames sioux
  ont fait de moi
  un arbre-fou
 
 comme le canot de Jean-René
  sur la rivière Batiscan
 
 comme les fruits de sa belle France
  de Notre-Dame de Montauban
 
 je traverserai
  l’éternité
  en marchant
  la neige et le vent
 
 Pierrot
  vagabond céleste
 
—–
 
http://www.simongauthier.com
 
 sur google,
  simon gauthier, conteur du Québec, video vagabond celeste
 
http://www.enracontantpierrot.blogspot.com
  http://www.reveursequitables.com
 
 Longue vie à cette passion des autres par votre créativité
  nomade littéraire:)))
 
  Pierrot
  philosophe-technomade 2.0 du Québec