Procès Bateragune : Arnaldo Otegi en faveur de la voie politique démocratique

Publié le par dan29000

 

Procès Bateragune

Otegi : ''Je suis coupable d'avoir cherché une stratégie pacifique''

Rédaction - 27/06/2011 |eitb.com

Lors du premier jour du procès "Bateragune", l'ancien porte-parole de Batasuna, Arnaldo Otegi, a réaffirmé son engagement en faveur de la voie "politique et démocratique".

    

otegi

L'ancien porte-parole de Batasuna, Arnaldo Otegi. Photo: EITB

 

Le seul objectif des prévenus dans l'affaire "Bateragune" était de faire passer la gauche abertzale (indépendantiste) d'une stratégie "qui combinait la violence armée avec la lutte politique" à une stratégie "pacifique et démocratique", a assuré l'ancien porte-parole de Batasuna, Arnaldo Otegi, lundi lors de la première journée du procès à Madrid.

"Si ceci est un délit, je suis coupable et nous sommes coupables, si ceci n'est pas un délit, nous sommes innocents," a souligné Arnaldo Otegi.

D'ici le 7 juillet, 8 militants basques, dont Arnaldo Otegi et l'ex-secrétaire général du syndicat LAB Rafa Diez Usabiaga, seront confrontés aux juges dans l'affaire "Bateragune" (Tous ensemble). Ils sont accusés d'avoir voulu reconstituer au Pays Basque sud le parti illégalisé Batasuna "sous les ordres de l'ETA".

Si leurs soutiens considèrent qu'ils sont les principaux artisans du processus démocratique et de la fin de la lutte armée au Pays Basque, le parquet a requis 10 ans de prison.

Lors de son intervention, Arnaldo Otegi a réaffirmé à plusieurs reprises son engagement en faveur de la voie "pacifique et démocratique" et son rejet de toute forme de violence. Les objectifs politiques de la gauche abertzale, par contre, n'ont pas changé et passent toujours par la "création" d'un État basque en Europe, a-t-il souligné.

Son choix pour une voie exclusivement politique s'est produite après l'attentat de l'ETA à l'aéroport de Barajas, le 30 décembre 2006, a-t-il précisé.

Un retour de l'ETA à la lutte armée, après avoir annoncé en janvier 2011 un cessez-le-feu permanent et vérifiable, serait "un suicide politique" pour la gauche abertzale, a estimé Arnaldo Otegi.

Le procès "Bateragune" se tient dans un contexte politique clairement modifié par les élections municipales et "forales" du 22 mai dernier, où la plateforme indépendantiste Bildu est devenue la 2ème force politique de la communauté autonome basque.

 

Publié dans actualités

Commenter cet article